Pierre Jova journaliste à La Vie

Dialoguer avec Pierre Jova le 6 décembre 2022

Pierre Jova, journaliste à La Vie.

Les Amis de La Vie lancent une série de visioconférences pour dialoguer avec des journalistes de La Vie. Inscrivez-vous pour recevoir le lien de connexion !

Développer les liens entre la rédaction et ses lecteurs est l’une des priorités des Amis de La Vie. C’est pourquoi l’association a décidé de proposer une rencontre par trimestre, en visioconférence, avec des journalistes de La Vie, ouverte à tous les lecteurs. C’est Pierre Jova qui sera le premier invité le mardi 6 décembre de 19H à 20H30. Auteur de l’enquête en Belgique, 20 ans après la loi légalisant l’euthanasie (La Vie du 22 septembre), il a reçu le prix Jacques Hamel en 2020 pour son article sur Kayla Mueller, jeune otage américaine, assassinée par Daech.

Il a aussi publié un livre sur les migrants (Les chrétiens face aux migrants, Tallandier, 2019) et et co-écrit avec Henrik Lindell un livre intitulé Comment devenir plus catholique en s’inspirant des évangéliques (L’Emmanuel, 2020). Pierre Jova est catholique, marié à une protestante. La rencontre sera préparée par les Amis de La Vie de la région Ouest qui ont déjà cette expérience puis qu’ils avaient initié en ligne pendant le confinement deux “rendez-vous avec » un(e) journaliste de la rédaction : Olivia Elkaïm et Laurence Desjoyaux.

Inscription nécessaire au webinaire pour recevoir le lien de connexion : cliquez ici

Philippe Rialland (Loire-Atlantique)

“Relever la victime” : une journée à Paris le 22 octobre 2022

L’association Sentinelle, qui soutient les victimes d’abus sur majeurs dans l’Eglise catholique, co-organise avec le centre Sèvres sa 7ème rencontre le samedi 22 octobre de 9H à 17H. Les Amis de La Vie sont partenaires.

En 2000, la rédaction de La Vie est contactée par un couple confronté aux violences physiques et psychologiques sur leur fille majeure, Laurence Poujade, membre d’une communauté religieuse apostolique dans la Communauté Saint Jean depuis plusieurs années. Dès 1998, Daniel et Françoise Poujade avaient lancé l’Association Vie Religieuse Et Famille (AVREF) avec trois autres familles, pour venir en aide aux victimes d’abus dans l’Eglise catholique. Grâce à leur démarche, une enquête intitulée « Des gourous dans les couvents » est publiée dans La Vie en février 2001 et vaut au journal de violentes attaques. Depuis, les révélations qui se sont enchaînées puis le rapport Sauvé ont confirmé l’ampleur des dégâts.

Laurence Poujade a vécu un long parcours de reconstruction, tout en étant présidente d’association depuis 10 ans. Elle  a pris le relais de ses parents, avec l’association Sentinelle qui organise le samedi 22 octobre 2022 sa 7e  édition des Journées Sentinelle, en co-organisation avec le Centre Sèvres à Paris (9H-17H), sur le thème « Relever la victime ».

Parmi les intervenants : Mgr Laurent Ulrich, archevêque de Paris, des victimes du collectif « De la parole aux Actes », Guilhem Causse, jésuite, auteur du livre « Le pardon ou la victime relevée » (Salvator, 2019), Véronique Garnier-Beauvier, auteure, Catherine Picard, rapporteure de la loi About-Picard (2001) créant le délit d’abus de faiblesse sur des personnes en état de sujétion psychologique et Lorraine Angeneau, psychologue experte auprès de la commission de réparation (INIRR). 

Journée animée par Dominique Fonlupt, directrice des Amis de la Vie, partenaires de l’événement.

Programme et inscriptions sur www.helloasso.com/associations/sentinelle

Les Grenoblois ont fait leur rentrée 2022

Comme chaque année au mois de septembre, les Amis de La Vie de Grenoble se sont retrouvés avec plaisir les 14 et 15 septembre 2022 au Centre Théologique de Meylan. Récit.

Au programme : revivre certains moments forts de l’université d’été au Croisic « Que deviennent nos libertés ? Inquiétudes et espérances ? » et la prolonger en réfléchissant sur d’autres facettes de la liberté. Et nous amener à nous poser des questions.

Après le tour de table « météo » de cet été où chacun a pu exprimer ses coups de cœurs ou ses souffrances, ceux qui étaient présents à l’université d’été du Croisic ont exprimé leur satisfaction, malgré le covid.

Deux phrases chocs pour débuter la journée et faire écho à l’actualité :

 « En homme fort et éloquent, il a choisi de vivre librement pour parler de ses libertés. » en hommage à Salman Rushdie récemment poignardé. Et « C’est la liberté ou mourir », cri d’une ukrainienne.

Philippe Mouy nous a rappelé que la liberté n’est pas un statut mais l’objet d’un combat individuel et collectif, à gagner comme une visée. En travaillant sur la liberté comme anti-destin, différents points ont été évoqués.

La liberté ne se prouve pas, elle s’éprouve en se vivant. Ce qui est accepté de bon cœur n’est pas subi. C’est par l’obstacle et la difficulté que l’homme s’engendre et se réalise.

Ma liberté suppose ma responsabilité. Quels sont mes droits, mes devoirs ?

Face aux multiples choix qui s’offrent à moi, comment discerner ? 

« Les indécis perdent la moitié de leur vie, les énergiques la doublent »

Nous sommes de moins en moins citoyens, de plus en plus individualistes : comment reforger du « commun » ?

« Liberté, j’écris ton nom. »

Trois témoignages ont été repris de la série d’été parue dans Le Monde du 22 au 27 août, intitulée “Liberté, j’écris ton nom”  :

« Je parlerai d’amour et incarnerai le pardon » : Comment la Vietnamienne Kim Phuc a fait la paix avec son iconique photo « la petite fille au napalm »

– « Personne ne peut plus me dompter » : l’exil à tout prix, de la Saoudienne Rahaf Mohammed.

– « Je ne cherchais pas la liberté, mais je l’ai trouvée » : la fuite de la Nord-Coréenne Jihyun Park

Loi divine et liberté humaine : Saint-Paul sa lettres aux Galates, nous rappelle que « Le Christ nous a libérés pour que nous soyons libres ». La loi divine ne vise pas à contraindre l’être humain à une obéissance aveugle et servile. Elle vise à le guider, l’éveiller et l’aider à se réaliser lui-même.

Un des participants nous a présenté le livre « Vers l’implosion ? entretiens sur le présent et l’avenir du catholicisme » de Danièle Hervieu-Léger et Jean-Louis Schlegel, sociologues des religions.

Ce livre nous invite à réfléchir à une présence d’évangile et non d’Eglise dans la société et à nous poser la question : Evangéliser, c’est quoi ? Ce n’est pas la pastorale des chiffes mais vivre l’évangile

« Ces deux jours de rencontre des “Amis de la Vie” ont été pour moi très riches et réconfortants ! sans être allée au Croisic, grâce à vous, j’en ai goûté la saveur ! » témoigne Marie-Hélène, une des participantes. Merci à Serge Lascaud, membre de l’équipe de Loire-Atlantique, d’avoir réalisé ce petit film : il nous a permis de vivre ou revivre les différents moments de cette université d’été

Nos projets pour 2023 :

* Les 8, 9 et 10 novembre, des Amis de la Vie de l’Isère rendront visite aux Amis de Clermont-Ferrand et au carrefour des solidarités.

* Projection du documentaire “Lourdes”, en présence de la réalisatrice

* La prochaine université d’été aura probablement lieu du 11 au 16 juin à Sète. Le thème (encore très approximatif) : se mettre à l’écoute de la quête spirituelle contemporaine, éclaircir le contenu de nos convictions chrétiennes, trouver les mots pour dialoguer.

Découvrons ensemble le Montparnasse des peintres

Pour ceux qui avaient manqué la balade à pied proposée en mars dernier par Dominique Pilon, une séance de rattrapage est prévue vendredi 7 octobre à 10H.

Anne-Marie et Veno Pilon, atelier rue de la Grande Chaumière, Veno Pilon, 1935 (gélatino-bromure d’argent) / Avec l’autorisation du Musée Veno-Pilon, Ajdovscina (Slovénie)

Lecteur et correspondant des Amis de La Vie en Seine-Saint-Denis, Dominique est le fils de Veno Pilon, artiste slovène qui s’est installé à Paris en 1928. Peintre et photographe, il y rencontra Pablo Picasso, Giorgio De Chirico, Max Ernst, André Derain, Leonor Fini entre autres. Le rendez-vous est fixé à 10H à l’adresse proche du musée Bourdelle à Paris, adresse qui vous sera donnée lors de votre inscription. Ecrire avant mardi 4 octobre à 18H à amisdelavie@lavie.fr (laisser un numéro de téléphone). Repas possible dans un restaurant près de l’ancien atelier de Veno Pilon.

Dominique Fonlupt

JRAM 2023 : lectrices de La Vie, prenez un temps pour vous

JRAM 2023 : lectrices de La Vie, prenez un temps pour vous

Le cloître de Notre Dame de L’Ouÿe à Dourdan (91)- Photo Bansard L.)

La session “J’ai rendez-vous avec moi” se tiendra du 3 au 6 janvier 2023 à Dourdan, dans l’Essonne. Venez avec une amie, avec votre fille ou votre mère !

Il y a deux périodes pour les bonnes résolutions : la rentrée scolaire et le 1er janvier. Et si vous décidiez dès maintenant de commencer l’année 2023 en prenant soin de vous ?

Les inscriptions au programme « J’ai rendez-vous avec moi » sont ouvertes. Cette pause entre femmes est proposée du mardi 3 à 17H au vendredi 6 janvier 2023 à 14H30 à l’abbaye de Notre Dame de l’Ouÿe à Dourdan dans l’Essonne.

Après plusieurs sessions dans un gîte à la Bouëxière, près de Rennes, nous avons opté pour ce beau lieu central, à 30 minutes de la gare Massy TGV. Organisé par l’association 2d4b, en partenariat avec Les Amis de La Vie, ce parcours d’approfondissement personnel s’adresse à celles qui veulent s’offrir quelques jours pour faire le point, prendre une décision ou tout simplement se ressourcer.

Depuis 2015, une journaliste est venue chaque année à la session et participe aux différents ateliers et exercices collectifs et individuels.

Ce programme réunit une vingtaine de femmes auxquelles s’ajoute une accompagnatrice pour quatre participantes. Il offre à chacune un cadre propice à son cheminement tout en s’enrichissant des questions et choix des autres.

Renseignements et inscriptions en cliquant ici et/ou auprès de Laure Le Douarec (laure@2d4b.com). Tarif préférentiel pour les adhérentes aux Amies de La Vie.

Dominique Fonlupt