À la rencontre des apprentis journalistes

L’association des Amis de la Vie organise une initiation au journalisme pendant son université d’été, du 10 au 15 juillet à Nantes. Ils sont 11 jeunes à réaliser des interviews, des portraits et des reportages sur les événements de la semaine. Découvrez l’équipe !

 

Theo King_resultatThéo King, 20 ans

“J’entame ma deuxième année à Sciences Po. Durant mes années lycée, j’ai eu l’occasion de réaliser des interviews et des reportages sur le monde de l’art et de la peinture pour un magazine régional bilingue anglais/français.

De la même manière que l’art transmet des émotions aux destinataires, le journaliste transmet l’information à un public large.

Curieux et à l’écoute, j’espère durant cette semaine découvrir l’esprit d’une rédaction et m’essayer aux différents exercices journalistiques. J’apprécie entre autres le cinéma, la peinture figurative et la culture asiatique. ”

Chloé Bermond (1)Chloé Bermond, 23 ans

“Actuellement en service civique à Nantes, je souhaite poursuivre mes études en communication l’an prochain. Baignée dans le scoutisme depuis l’enfance, j’aime travailler en équipe pour faire avancer des projets et faire bouger le monde.

Découvrir, apprendre, raconter, échanger. Le journalisme est pour moi l’occasion de transmettre des savoirs, des informations, et de proposer un nouvel éclairage sur ce qui se passe autour de nous.

J’ai comme projet à long terme de créer un journal ou magazine destiné à un jeune public, afin de rendre compte de la diversité du monde et d’en comprendre les enjeux.”

Eugénie Adlhoch-Mathé_resultatEugénie Adlhoch-Mathé, 17 ans et demi

“Originaire de Montréal, j’habite aux États-Unis (plus précisément en Ohio) depuis deux ans et je  vais entrer en dernière année de High School (l’équivalent du lycée) à la rentrée. Ma famille maternelle étant française, je passe mes vacances d’été en France chaque année. J’ai toujours été passionnée par les arts, particulièrement la littérature (autant en anglais qu’en français) et l’histoire de l’art. Les sciences humaines m’intéressent également, notamment la psychologie, l’éthique et la criminologie.

De nature ambitieuse et curieuse, je rêve de faire le tour du monde, d’obtenir mon brevet de parachutisme et de publier un roman. Animée par la volonté de ne pas tomber dans la routine, le métier de journaliste m’intrigue. Ayant été exposée à plusieurs cultures, je me suis imprégnée de différents points de vue et ai acquis un regard plus global sur le monde.

Je crois fermement que la communication est un des piliers soutenant notre réalité au-dessus du chaos. Voyager, découvrir l’inconnu, apprendre en continu, vivre à travers de nouvelles personnes, transmettre des vérités, écrire et être lue sont les facettes du métier qui m’attirent.”

Myriam MichalewiczMyriam Michalewicz, 17 ans

“J’entre l’année prochaine en L1 Information-communication à l’UCO à Nantes. J’aime lire, écrire, faire de la musique, du sport ainsi que voyager. Je n’en ai pas eu beaucoup l’occasion mais je compte bien partir plus tard à la découverte de cultures différentes des nôtres. La culture et l’art sont des domaines que je trouve très intéressant car ils font sans cesse découvrir des univers nouveaux et différents.

Le métier de journaliste m’intéresse. En particulier, celui de journaliste reporter, car je suis de nature curieuse. J’aime explorer et je suis sensible à ce qui se passe dans le monde et autour de moi. Je m’intéresse de près à l’actualité en lisant la presse et à travers les réseaux sociaux. Je ne suis pas encore sure de vouloir devenir journaliste, j’ai cette idée depuis longtemps mais en grandissant celle-ci parait moins accessible.

De plus, je me suis intéressée à d’autres domaines tels que la communication. Ce stage d’initiation au journalisme est alors une bonne opportunité pour découvrir plus amplement ce métier et pourquoi pas m’orienter vers celui-ci.”

Candice ButinCandice Butin, 17 ans et demi

“Je viens d’Issy-les-Moulineaux (92) et je suis actuellement en terminale ES. Je vais très rapidement passer mon bac et je serai en classe préparatoire hypokhâgne l’année prochaine.

Ce stage m’a tout d’abord intéressé parce que j’adore écrire : j’écris quotidiennement, que ce soit de la fiction ou des récits plus personnels. Ensuite, le thème « L’art, création de soi, création du monde » m’a beaucoup plus !

Je suis une fille assez créative : j’ai fait de la danse pendant 10 ans, je fais du théâtre et du piano. Je suis aussi très intéressée par le cinéma; cette année j’ai animé les séances de ciné club de mon lycée. Depuis que je suis petite, l’art a toujours été un échappatoire, quelque chose qui me détend.  En fait, je n’ai jamais vraiment songé à être journaliste mais je me suis dit que ça pouvait quand même m’intéresser, donc ce stage est pour moi une très bonne opportunité et me permet de découvrir un nouveau métier !

Je ne sais pas vraiment ce que je veux faire plus tard mais j’ai encore 2 ans pour y réfléchir ! J’ai vraiment hâte d’aborder l’écriture d’une manière différente, de discuter, de partager l’art et de découvrir une nouvelle façon de créer. Parce que pour moi, écrire c’est créer !”

Elisa Deboves, 23 ans

Elisa DebovesJe rentre de 3 mois au Québec et je commence tout juste à travailler au sein de l’association des Amis de la Vie, je vais prendre la suite de Claire Cherblanc qui part à la retraite.

J’ai été diplômée en décembre 2014 d’un Master 2 en Economie Solidaire et logique de marché à l’Institut Catholique de Paris où j’ai aussi fait mon Master 1 en Action Internationale et économie solidaire. Avant cela j’ai étudié les relations internationales pendant 3 ans.

Après mes études, à partir d’avril 2015, j’ai eu l’occasion de faire un service civique à moitié au sein du Mouvement Colibris en travaillant avec Marc de la Ménardière, le réalisateur du film En Quête de Sens sur le Pole Inspirer et à moitié au sein de Kamea Meah avec l’équipe de distribution du documentaire qui fut une expérience très enrichissante. La plupart des mes expériences m’ont permis d’appréhender des thématiques qui me tiennent à coeur: connaissance de soi, écologie, économie sociale et solidaire, sens…”

 

Anne Villard (1)Anne Villard, 21 ans

“Curieuse et intriguée par ce qui m’entoure, j’aime être au contact des autres et apprendre d’eux. Je m’intéresse à tout, j’aimerai tout comprendre et tout apprendre. J’ai une terrible envie de découvrir.

Originaire de la Drôme, j’aime faire du cirque, danser, rire, lire, faire du sport, voyager. Diplômée d’une licence d’Histoire et de sciences politiques je pars l’année prochaine découvrir l’Australie et la Nouvelle Zélande avant de me lancer dans une école de journalisme.

Depuis mes 14 ans, le métier de journaliste m’a attiré. Mes différents stages à France 3, au Dauphiné Libéré m’ont confortés dans ce choix professionnel. Ce que j’aime dans ce métier ce sont les rencontres avec des gens de tout horizons, de pouvoir montrer aux autres ce qui se passe près de chez eux ou à l’autre bout du monde.

Lire ou écouter l’actualité est un de mes passe-­temps mais je rêve de l’écrire réellement. Avec tout ce qui se passe autour de nous, au plus près comme au plus loin, j’ai besoin de me sentir utile et de faire avancer les choses pour que notre monde ampli de haine de violence change.

J’ai aussi beaucoup travaillé avec les enfants ce qui m’a permis d’avoir un regard plus innocent et plus simplificateur sur le monde. On se prend souvent beaucoup la tête sur des petits tracas alors que les solutions sont souvent simples et à la portée de tous.

Cette rédaction temporaire m’attire avant tout par le côté artistique de l’université d’été, mais encore plus par l’idée que nous allons rédiger ensemble en partageant nos différentes visions.”

 

Maïthé Thouvard_resultat (1)Maïthé Thouvard, 30 ans

Diplômée d’un Master de chimie spécialisé dans le parfum, j’ai travaillé pendant plusieurs années dans ce domaine pour une multinationale située au nord de l’Angleterre. Je suis actuellement en année sabbatique avec pour but d’ébaucher une nouvelle vie plus proche de mes valeurs et convictions.

Au cours de cette année extraordinaire j’ai eu l’opportunité de participer à Place to B, un lieu d’accueil des médias pendant la COP21. Durant deux semaines s’y sont succédé des conférences, des débats, des ateliers et des rencontres. Ensemble nous avons réfléchi à comment mieux communiquer à propos du changement climatique pour que cela devienne l’affaire de tous. Cette expérience a été l’occasion d’approcher le métier de journaliste d’impact d’un peu plus près, ce qui m’a beaucoup plu.

La rédaction éphémère de La Vie est l’opportunité d’aller un peu plus loin dans cette découverte du métier. Je suis passionnée par les changements positifs à tous les niveaux (personnels, citoyens, écologiques, scientifiques, politiques…) et j’aime écrire. Ce qui m’attire dans le métier de journaliste c’est autant l’investigation que le processus d’écriture. Et ce qui me plaît par-dessus tout c’est partager des informations qui permettent aux lecteurs de se forger une opinion ou de diffuser des idées qui les inspirent.

Je suis une voyageuse au long court et j’aime capturer des instants, des paysages ou de beaux portraits à l’aide mon appareil photo. Pour me ressourcer je n’ai encore rien trouvé de mieux qu’une bonne randonnée dans la nature !” Pour visiter le blog de Maïthé cliquer ici.

 

Raphaëlle Boyer_resultatRaphaëlle Boyer, 21 ans

Je viens de terminer ma troisième année de classe préparatoire littéraire au lycée Chateaubriand à Rennes. L’enseignement pluridisciplinaire de la classe prépa m’a ouvert l’esprit sur différents domaines et renforcé mon goût pour l’écriture tout en développant mon esprit critique et mes capacités d’analyse. J’affectionne particulièrement la littérature française/étrangère ainsi que la philosophie, qui toutes deux, m’ont aidée à grandir et donné à réfléchir.

Voyager est l’une de mes activités favorites : découvrir de nouveaux modes de vie, de nouvelles manières de penser et de voir le monde. De caractère plutôt ouvert, j’aime beaucoup rencontrer des personnes avec lesquelles je peux échanger des idées, des points de vue et ainsi m’ouvrir aux autres et m’enrichir. J’ai ainsi eu la chance de pouvoir voyager dans différentes villes européennes, mais également canadiennes et à Moscou. Mon rêve d’ailleurs serait de pouvoir habiter en Russie dont la culture et l’art me touchent particulièrement.

Voilà près de quinze ans que je fais de la musique : le violoncelle est mon premier instrument et ma passion, ce à quoi j’ai ajouté le piano mais aussi le chant. De plus, j’ai pu participer au cours de mon cursus musical à bon nombre de projets musicaux très variés (jazz, classique, traditionnel, théâtre/danse) à l’occasion desquels j’ai fait la connaissance de nombreux professionnels qui ont fait grandir en moi ce désir de travailler dans le secteur culturel.

Le métier de journaliste me séduit également par la possibilité d’être en lien direct avec un lecteur, l’informer, lui faire passer un message, changer peut être sa manière de percevoir et d’analyser les choses. Ainsi, je suis particulièrement intéressée par le métier de critique artistique, et plus spécifiquement musicale. Toutefois, si je suis très sensible aux enjeux culturels et à l’importance du rôle de l’art dans nos sociétés, rôle trop souvent minimisé.

D’autres enjeux sociétaux me touchent profondément, notamment la cause des femmes. J’ai pu remarquer à de multiples reprises que certaines personnes étaient peu voire mal informées à ce sujet, empreintes à de nombreux clichés qui décrédibilisent trop souvent cette cause. Mon engagement en tant que journaliste serait donc sans doute aussi la défense de du statut de la femme et la volonté de sensibiliser certes les hommes mais aussi les femmes elles-mêmes, que l’habitude prive parfois de conscientisation.”

Sarah MesureSarah Mesure, 18 ans 

Je viens du Val d’Oise et j’ai passé il y a quelques jours mon Bac littéraire. Mon principal objectif est de trouver un métier qui ait du sens à mes yeux mais aussi qui me permette d’apporter ma pierre à cet édifice croissant qu’est la société. J’aime beaucoup m’engager dans des projets de groupe, ce qui me pousse à croire que cette semaine de journalisme en équipe ne pourra être que fructueuse.

L’an dernier, j’ai participé à la création d’un club d’improvisation théâtrale au sein de mon lycée et je suis depuis trois ans présidente du Conseil de Vie Lycéenne et élue au conseil d’administration. Ces expériences m’ont appris la nécessité de promouvoir l’échange dans les différentes sphères de la société, ce que le journaliste et l’artiste font aussi, chacun à leur manière.

Par ailleurs, je suis très intéressée par le monde hispanique et j’aimerais beaucoup aller étudier en Amérique Latine, continent que j’ai découvert grâce à sa musique, sa littérature et ses productions cinématographiques engagées.

En outre, je suis passionnée par le monde des médias et par les mutations qu’il connait, induites par la révolution numérique. J’ai découvert ces bouleversements et ces nouveaux défis lors d’un stage d’observation effectué au sein de la rédaction de Public Sénat, en 2012.

Lors de cette semaine d’initiation, j’aimerais découvrir le domaine du journalisme audiovisuel autant qu’affermir mon goût pour l’écriture. Enfin, je crois beaucoup en l’économie collaborative et à la capacité qu’ont les hommes de se réunir pour dialoguer et trouver des solutions ensemble.

Vous l’aurez compris, je suis très sociable et je crois aux vertus du dialogue. C’est pourquoi je vous attends avec impatience pour débattre et peut-­être créer une production intéressante qui sera partagée sur le blog des Amis de La Vie !”

Chloé VaritilleChloé Varitille, 21 ans

Il y en a qui tombe dans la marmite de la potion magique étant plus jeune, moi je suis tombée dans les livres. J’adore lire et il m’arrive souvent de faire des nuits blanches pour finir un livre. Autant dire que dès que j’en commence un je ne suis pas prête de m’arrêter !

Il y a deux ans, j’ai fait un service civique dans la bibliothèque d’une école élémentaire où j’ai pu redécouvrir les livres de mon enfance et partager avec les enfants ma passion du livre. Je suis aussi engagée au sein de plusieurs associations culturelles de Lyon où je réside. Ma participation à ces deux expériences m’a permis de découvrir des personnes différentes et de discuter avec elles. Je pense que c’est en rencontrant d’autres personnes que l’on peut apprendre et développer un regard plus critique sur la vie de tous les jours.

Entre deux livres, j’ai décroché une licence en droit et sciences politiques et je m’apprête à rentrer en master de relations internationales en septembre. Je suis quelqu’un de très ouvert. Ainsi, ce qui me plaît dans le journalisme c’est la communication. D’ailleurs, j’aimerais plus tard travailler dans la communication de défense. J’espère que cette semaine à Nantes m’apportera l’expérience d’une rédaction qui chaque jour informe les lecteurs des événements de l’université d’été.”