L’université d’été 2015 est lancée à Agos-Vidalos !

Agos-Vidalos
De gauche à droite, Jean-Pierre Denis, le directeur de la rédaction de La Vie, Dominique Fonlupt, responsable aux Amis de La Vie et Paul Malartre, président de l’association.

L’université d’été des Amis de La Vie a commencé hier soir. 300 lecteurs de l’hebdomadaire ont rejoint le village d’Agos-Vidalos, dans les Hautes-Pyrénées, pour une semaine de conférences autour de l’ingéniosité collective et des nouvelles convivialités. 

 

C’est parti ! Le coup d’envoi de la quatorzième université d’été des amis de l’hebdomadaire La Vie a été donné, hier soir, dans le village d’Agos-Vidalos, 400 habitants, à quelques encablures de Lourdes. Réunis dans un camping tenu par Odette, Gérard, Luc et Sylvain Dusserm, une famille de lecteurs du journal, 300 hommes et femmes venus de toute la France vont réfléchir pendant une semaine aux initiatives qui contribuent à changer le monde. L’économie collaborative et la démocratie participative sont au menu.

 

Conférences, débats, ateliers, sortiesLe programme de la semaine s’annonce riche et passionnant. L’essayiste Eric Dupin, l’économiste François Morin, le réalisateur Marc de La Ménardière et le designer en intérêt collectif Armel Le Coz font notamment partie des conférenciers invités.

 

« Nous allons essayer de trouver une nouvelle façon d’habiter le monde », sourit Dominique Fonlupt, rédactrice en chef adjointe de La Vie et coordinatrice de l’évènement. « Aujourd’hui, le monde est une machine à exclure. Il y a les riches et les pauvres. Mais partout, dans les associations et dans la société civile, on invente de nouvelles façons de s’engager pour faire bouger les choses. Pendant une semaine, au fil des conférences, nous allons réfléchir à des solutions concrètes en partant à la rencontre des initiatives menées ici et là pour rendre le monde vivable », continue la journaliste, avec passion.

 

Se rencontrer et se nourrir

 

Le camping où se déroule l'université d'été se situe au coeur de la réserve naturelle du Pibeste.
Le camping où se déroule l’université d’été se situe au coeur de la réserve naturelle du Pibeste.

Rendez-vous convivial et festif, l’université d’été est très appréciée par les lecteurs de La Vie. « Je suis venu pour le journal, pour le thème et pour le cadre », glisse quelqu’un, dans la foule. « On vient se rencontrer et se nourrir », embraye Paul Malartre, le président de l’association des lecteurs du journal.

 

Jean-Pierre Denis, le directeur de la rédaction de l’hebdomadaire, est sur la même ligne. « L’université d’été, c’est d’abord un moment de retrouvailles avec les lecteurs qui nous lisent chaque semaine », avance-t-il. « On allie réflexion et convivialité. Je me rends aussi compte que l’université d’été m’influence dans la manière d’écrire mes éditoriaux. Maintenant, chaque semaine, je ne fais pas une conférence mais une conversation avec mes lecteurs. On parle ensemble. On réfléchit ensemble. Comme on parle ou on réfléchit à l’université d’été. Souvent, quand j’écris, j’ai des lecteurs ou des rencontres en tête. »

 

À l’issue de la conférence inaugurale, les participants se sont retrouvés aux abords de la salle des fêtes du village pour partager un verre de l’amitié. Dans chaque conversation, l’attachement au journal est palpable. « Les habitants de ce journal ont quelque chose de particulier », confie quelqu’un. « J’ai essayé d’autres journaux mais je les sentais poussiéreux, je manquais de respiration », ajoute un autre. « La Vie, c’est plus qu’un journal ! », tranche Jean-Pierre Denis.

 

Paul-Luc Monnier

25 pensées sur “L’université d’été 2015 est lancée à Agos-Vidalos !

Commentaires Clos.